OVH Community, votre nouvel espace communautaire.

Cluster ProxMox


quazardous
30/06/2014, 08h40
Je suis en partie d'accord avec toi sur la haute dispo :
- on va pas aller très loin longtemps avec ce genre de serveurs
- c'est sûr que c'est aussi pour se la raconter -> c'est fun à monter
- par contre on ira plus vite qu'une reinstall serveur de zéro donc pour des hébergements non critique "à la seconde" ça reste interessant.
- un autre avantage est la scalabilité de la plateforme : tu commences avec des petits hosts. quand tes besoin évolue tu branches plus de ressources et tu migres de manière très fluide. La virtualisation c'est surtout pour faciliter l'admin. En gros ça te permets d'envisager ton hébergement dans la continuité.



Pour les IPs, d'accord c'est la galère si tu a comme objectif d'attribuer des IPs publiques, ça tombe bien c'est pas la peine : l'idée est d'utiliser HA Proxy et/ou varnish comme répartiteur. Donc il n'y a qu'une seule machine (redondée) qui a une IP publique. Ensuite on aiguille sur le rzo interne.

http://forum.soyoustart.com/showthre...omaines-une-IP

Actuellement je travaille sur ce genre de plateforme à IP publique unique avec des VM sur vSphere, une fois que t'as gouter à la flexibilité de la virtualisation c difficile de revenir à du physique...

phil
28/06/2014, 11h50
En fait, généralement l'idée d'avoir un cluster est de disposer d'une haute disponibilité et d'un partage de charge le tout vu comme une seule machine depuis l'extérieur.

1- Tu as donc généralement un réseau local en haute dispo (lui même peut être en cluster, les serveurs avec des interfaces en bonding etc.). Ici, ils tentent de monter un VPN. Pourquoi pas, mais pour la haute-dispo c'est moyen.

2- ton cluster est à l'intérieur de ton VPN. Or tes machines veulent être connectée à internet... Donc ça se résout à coup de natage au niveau des nodes. Mais tu te retrouves quand même coincé à devoir manuellement basculer les IP FO. Et ça, ce n'est pas qu'une problématique de datacenter mais tout simplement de subnet. Si tes différents cluster sont dans différents subnet, c'est mort, la VM en passant sur son nouveau cluster ne pourra pas récupérer son IP. Ou alors chaque VM récupère son IP via un tunnel vpn par exemple...
Les gars quand ils parlent d'auto-hébergés qui disposent de leur propres AS => c'est hallucinant !
Dans ce lien : which runs inside a private OpenVPN subnet

3- la migration à chaud des VMs
a/ généralement tu as un filer quelque part qui porte l'ensemble des disque des VMs
b/ donc quand une VM migre, seule l’état mémoire/cpu est transféré d'un nœud à l'autre. Mais ça demande déjà de la bande passante
c/ ça permet d'avoir les nœuds de ton cluster qui s'auto-équilibrent en charge
Ici avec l'openvn, tu peux oublier

4- le quorum
Ça c'est récurent avec tous les systèmes distribués., c-a-d la synchronisation entre chaque nœud. Et surtout éviter qu'un nœud continue à fonctionner quand les autres sont morts => le lien ici sur le genre de problèmes que tu peux avoir.
clustering is not an easy concept, and many things can (and will) go wrong, ranging from locked to destroyed, if you don't know exactly what you are doing.
Et à mon avis, tu t'exposes à des gros problème si le réseau entre plusieurs nœuds saute (ce qui arrive de temps en temps chez OVH


Bref, cette solution a quand même un avantage, tu peux gérer de manière centralisée un ensemble de proxmox et "ça permet de frimer sur IRC"...

Au fait, j'ai revérifié, mais avec SYS tu ne choisis pas vraiment le DC. Tu as sois le canada avec un seul DC, soit la France avec plusieurs DC...

Pour conclure : si c'est pour expérimenter/jouer fais le ça doit être fun à mettre en place. Si c'est pour de la prod, c'est une très mauvaise idée.

Philippe

quazardous
27/06/2014, 22h42
comme les posts datent un peu, je relance sur ce forum.

- pour le datacentre : vu qu'on peu choisir je vois pas le pb

ce que j'ai noté :
- difficulté avec OpenVPN (bridage UDP ?)
- multicast interdit

ce que j'ai pas vu
- fencing
- gestion du stockage

phil
27/06/2014, 16h55
Ils parlent dans les commentaire du blog de la soluton chez OVH:

Plusieurs mois après la rédaction de ce tuto, et après pas mal de tests, j’ai finalement changé mon fusil d’épaule (Han… Pas bien…) Monter un cluster Proxmox lorsque les serveurs sont dans des datacenters différents (donc avec avec IP différentes) ne me parait plus vraiment utile.

Certes c’est sympa de pouvoir tout gérer depuis une même interface mais dans le cas d’une migration à chaud (au hasard une VM LAMP avec des dizaines de sites) cela nécessite tout de même de modifier les DNS pour pointer sur le nouveau serveur.
Les limitations sont claires.

Philippe

quazardous
27/06/2014, 15h04
Salut les gens !

http://blog.developpeur-neurastheniq...multicast.html

j'aimerais vos retour sur la faisabilité d'un cluster proxmox sur SYS...

est-ce que vous avec déjà tenté ?

EDIT :

quelques sources :

La théorie :
https://pve.proxmox.com/wiki/Proxmox_VE_2.0_Cluster

Faire avec 2 ce qu'on doit faire avec 3+
https://pve.proxmox.com/wiki/Two-Nod...bility_Cluster

Utiliser un VPN avec un cluster Proxmox
https://pve.proxmox.com/wiki/Configu...enVPN_intranet


Encore un fou qui a testé sur OVH avec des Kim !
http://forum.ovh.co.uk/showthread.ph...uster-with-NAT